Guide de protection numérique
Je protège ma vie privée en ligne

Les balises connectées/traceurs

1) Qu'est-ce que c'est ? 

Un traceur, tracker ou une balise est un objet permettant d’obtenir la localisation (GPS) de l’endroit où il se trouve (pour retrouver sa voiture par exemple). Les trackers existent depuis longtemps, mais ont connu un nouvel essor ces dernières années avec la création par des grandes marques de balises connectées au téléphone portable permettant de retrouver ses objets perdus (trousseau de clefs, sac, etc.).

2) Comment les repérer ? 

Si vous suspectez la présence d'une balise, par exemple si une personne, ou votre partenaire, semble au courant de déplacements que vous n'avez pas évoqué avec lui, voici quelques conseils : 

  • Vous pouvez inspecter vos poches, vos sacs, votre voiture à la recherche d'une balise.
  • Vous pouvez vous déplacer par intermittence avec certains accessoires/véhicules. Par exemple : se déplacer sans son sac à main, puis sans voiture, etc., et observer si cela est corrélé avec votre sentiment de surveillance (retrouvez ces conseils ici en anglais). 

Pour les balises AirTags (Apple) certaines mesures sont prévues pour alerter de leur présence  : 

  • Une alarme sonore de quinze secondes s'enclenche à un moment aléatoire si cela fait plusieurs heures que l'AirTag n'a pas été a proximité de l'outil (iPhone, iPad) de son propriétaire.
  • Si vous possédez un iPhone suffisamment récent, vous recevrez une notification si l'appareil détecte qu'un AirTag inconnu se déplace en même temps que vous. 
  • Si vous possédez un  Android vous pouvez utiliser l'application TrackerDetect mais qui présente des limites : elle est accessible seulement en  anglais et il faut manuellement activer un "scan" pour vérifier autour de soi la présence d'objets comme les AirTags. 

Certes, les mesures mises en place par Apple constituent une avancée car d'autres dispositifs n'ont pas prévu de tels dispositifs. Cependant ces mesures ne prennent pas suffisamment en compte les situations de violences conjugales où l'agresseur peut être régulièrement à proximité de sa partenaire et/ou désactiver cette fonction s'il a un accès physique au téléphone de la victime  : plus d'informations dans cet article

Pour les autres balises connectées  : l’application Tile (téléchargeable gratuitement sur un magasin d’application) propose une fonctionnalité Scan (appuyer sur le bouton Scanner en haut à droite) pour scanner son environnement. Pour réaliser ce scann, il faut s’éloigner de chez soi (de deux ou trois pâtés de maison). Vous retrouverez plus d’informations ici.

3) Que faire ? 

    ⚠ L'agresseur sera notifié si la balise est désactivée. Si vous vivez des violences conjugales, il est conseillé de préparer une stratégie de protection avant de désactiver une balise en anticipant les réactions du (ex-)partenaire pour ne pas se mettre en danger. 

    Une fois la balise trouvée, il est possible d’obtenir le numéro de série.

    Pour les AirTags :  chaque balise a un numéro de série unique indiqué au dos de la batterie. Cependant, le fait d’ôter la batterie risque d’alerter le propriétaire de l’AirTag. Voici deux autres manières de l’obtenir  :

    • Si vous possédez un iPhone, vous pouvez obtenir ce numéro grâce à l’application «  Find My  ».
    • Avec un téléphone ayant la technologie NFC (Near Field Communication), il faut tenir son téléphone près du côté blanc de l’AirTag et ouvrir la notification qui apparaîtra. Vous trouverez plus d’informations sur la pour trouver le numéro de série d’un AirTag ici.

    Pour les Tiles  : un QR code devrait être présent au dos, la fonctionnalité Scan de l’application Tile proposer de scanner le QR Code afin d’identifier le propriétaire.

    En cas de dépôt de plainte, ce numéro de série pourra permettre de confirmer l’identité (ou d’identifier) l’agresseur.

    Si vous détectez une balise vous pouvez enregistrer des preuves (photos, écran de la notification de détection d’une balise inconnue). Retrouvez ici des conseils pratiques pour conserver de manière sécurisée ces preuves.

    Une fois la stratégie de protection établie, il est possible de désactiver la balise (en enlevant la pile/batterie)  :

    • AirTag  : appuyer sur le couvercle de l’AirTag et le faire pivoter dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Une fois l’AirTag ouvert, ôter la batterie. Le propriétaire de l’AirTag sera alerté de la désactivation.
    • SmartTag  : insérer un objet fin dans la rainure (comme une carte bancaire) pour ouvrir la balise, explications et illustrations ici.
    • Tile  : ouvrir la balise en effectuant une légère pression sur le cache et en le faisant glisser vers le côté bas droit, retirer la pile à l’aide d’un tournevis ou d’un trombone, explications et illustrations ici.

    Bon à savoir : La géolocalisation à l'insu d'une personne est illégale !  C'est un délit instauré par la loi du 30 juillet 2020 , puni d'un an de prison et de 45 000 euros d'amende, et ces peines sont renforcées si les faits sont commis par le partenaire (deux ans de prison et 60 000 euros d'amende). 

    Retrouvez plus d'informations sur la loi sanctionnant les cyberviolences ici