Guide de protection numérique
Je protège ma vie privée en ligne

Les balises connectées

1) Qu'est-ce que c'est ? 

De la taille d'une pile de montre, la balise connectée se fixe sur un trousseau de clefs, un étui à lunettes ou se glisse dans un sac et permet de géolocaliser ses objets perdus en étant reliée au téléphone de son ou sa propriétaire.  

Ce dispositif peut être détourné par un agresseur pour surveiller les déplacements d'une autre personne, notamment de sa partenaire ou de son ex, à son insu. En glissant la balise dans la poche d'un manteau, dans un sac ou dans le véhicule de la victime, l'agresseur peut ainsi obtenir sa localisation.

  • Certaines balises, comme l'AirTag d'Apple, a prévu des mesures pour alerter la présence d'un AirTag inconnu : 
  • Une alarme sonore de quinze secondes s'enclenche à un moment aléatoire si cela fait plus de huit heures que l'AirTag n'a pas été a proximité de l'outil (iPhone, iPad) de son propriétaire. 
  • Si vous possédez un iPhone suffisamment récent, vous recevrez une notification si l'appareil détecte qu'un AirTag inconnu se déplace en même temps que vous. 

Apple a annoncé travailler sur une application pour Android… Mais ces mesures ne prennent pas suffisamment en compte les situations de violences conjugales où l'agresseur peut être régulièrement à proximité de sa partenaire : plus d'informations dans cet article

2) Que faire ? 

Si vous suspectez la présence d'une balise, par exemple si une personne, ou votre partenaire, semble au courant de déplacements que vous n'avez pas évoqué avec lui, voici quelques conseils : 

  • Vous pouvez inspecter vos poches, vos sacs, votre voiture à la recherche d'une balise.
  • Vous pouvez vous déplacer par intermittence avec certains accessoires/véhicules. Par exemple : se déplacer sans son sac à main, puis sans voiture, etc., et observer si cela est corrélé avec votre sentiment de surveillance (retrouvez ces conseils ici en anglais). 

L'agresseur sera notifié si l'AirTag est désactivé. Il est conseillé de préparer une stratégie de protection avant de désactiver un AirTag en anticipant les réactions du (ex-)partenaire pour ne pas se mettre en danger. 

Une fois la balise trouvée, il est possible d’obtenir le numéro de série. Chaque AirTag a un numéro de série unique indiqué au dos de la batterie. Cependant, le fait d’ôter la batterie risque d’alerter le propriétaire de l’AirTag. Voici deux autres manières de l’obtenir  :

  • Si vous possédez un iPhone, vous pouvez obtenir ce numéro grâce à l’application «  Find My  ».
  • Avec un téléphone ayant la technologie NFC (Near Field Communication), il faut tenir son téléphone près du côté blanc de l’AirTag et ouvrir la notification qui apparaîtra.

En cas de dépôt de plainte, ce numéro de série pourra permettre de confirmer l’identité (ou d’identifier) l’agresseur.

Pour désactiver l’AirTag une fois la stratégie de protection établie, il faut appuyer sur le couvercle de l’AirTag et le faire pivoter dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Une fois l’AirTag ouverte, ôter la batterie. Le propriétaire de l’AirTag sera alerté de la désactivation.

Plus d’informations sur la démarche pour trouver le numéro de série sur le site d’Apple

Bon à savoir : La géolocalisation à l'insu d'une personne est illégale !  C'est un délit instauré par la loi du 30 juillet 2020 , puni d'un an de prison et de 45 000 euros d'amende, et ces peines sont renforcées si les faits sont commis par le partenaire (deux ans de prison et 60 000 euros d'amende). 

Retrouvez plus d'informations sur la loi sanctionnant les cyberviolences ici